Fersen Sherkann clack leclack

Histoire d’un voyage.

Le désert de Namib vu par Google Earth

16 jours de découverte et de contemplation d’un pays extraordinaire, 4000 kms parcourus, de la poussière, des sourires, des regards croisés, le silence, des nuits étoilées, des surprises et des paysages que nous ne sommes pas prêts d’oublier … Bienvenue et bon voyage !

8 régions traversées, Etosha et sa faune abondante au Nord, les surprises géologiques du Damaraland au Centre et le désert du Namib au sud, en passant par le Fish River Canyon et le désert de Kalahari. Du vert et du blanc au nord, aux ocres du sud … 

Une bonne voiture, une tente sur le toit, des lodges de charme, un gros ballon et des réserves d’eau et de carburant, une boussole et la carte “Tracks 4 Africa”, le Nikon et quelques objectifs … Go !


J1 > De Windhoek à Waterberg

Après 16 heures de vol, prise de possession de notre véhicule et 3 heures de route en fin d’après-midi, le plateau de Waterberg déroule ses paysages verdoyants. Premier contact avec la faune namibienne déjà très dense, des dizaines de babouins, phacochères et pintades apparaissent en bord de route, exigeant une vigilance particulière pour les éviter. Nous séjournerons 2 nuits sur le plateau, le temps de nous reposer de notre voyage et d’engager notre 1ère rando demain.


J2 > Plateau de waterberg

Nous explorons la région aujourd’hui, rando en matinée et observation des dick-dick, minuscules antilopes d’à peine 50cm de haut. La flore est très dense sur le plateau et contraste avec la rougeur de la pierre. Nous profitons des jardins du lodge l’après-midi, les babouins, phacochères et autres damans nous tiennent compagnie. Plus tard, Je m’essaie à quelques photos nocturnes.

Using Format